L'Océan : notre patrimoine naturel et culturel

Nous sommes tous reliés par l'océan. Nous en dépendons pour la nourriture, les loisirs et de nombreux moyens de subsistance. En conséquence, il y a un intérêt public dans le monde entier à reconnaître les sites marins pour leur importance et à les conserver pour les générations présentes et futures. Le patrimoine océanique à transmettre aux générations futures comprend à la fois des ressources naturelles et culturelles. 

La Convention du patrimoine mondial (CPM) de 1972 a été la première loi internationale reconnaissant des lieux spéciaux pour l'importance ou la « valeur universelle exceptionnelle » du patrimoine naturel et culturel. Alors que l'accent au cours des deux premières décennies était sur les monuments terrestres et les sites archéologiques, au cours des deux dernières décennies, l'intérêt s'est étendu vers la mer pour inclure les ressources et les sites marins tels que l'inscription du Dugong (mammifère marin) par le Japon ou l'inscription de Papahānaumokuākea (le premier site du patrimoine mondial des États-Unis sur la liste mixte naturelle et culturelle du WHC). 

Alors que nous nous tournons vers l'avenir, l'accent devrait être mis sur la coopération dans la protection de notre patrimoine naturel et culturel en haute mer, comme le RMS Titanic et la mer des Sargasses. Cela peut inclure une coopération dans le cadre du WHC, de la Convention de l'UNESCO de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique, du droit de la mer, du droit maritime de sauvetage et autres.       

Consultez ou téléchargez le document de recherche sur le patrimoine culturel subaquatique ci-dessous.

Consultez l’affiche du patrimoine culturel subaquatique, «Menaces pour notre patrimoine océanique», présenté lors de la Conférence 2024 de la Décennie des océans des Nations Unies.